MAJEURS 2007

Publié le par yvon averous


             Alors que le grand chelem semblait à sa portée cette saison, Tiger Woods n’a pu accrocher cette année que le PGA championship, amenant son compteur de titre en majeur à 13. Son palmarès en majeur pour 2007 :                           

                                                                    - deuxième au Masters derrière Zach Johnson.

-         encore second à l’US Open, remporté par « el patos », le puissant argentin Angel Cabrerra.

-         et une « modeste » 12ème place au British Open.

 

Revenons plus en détail sur le British 2007 et son déroulement hitchcockien.

L’Open se déroulait cette année à Carnoustie. Même si le parcours était plus abordable qu’en 1999, il demeure le Links le plus redoutable du monde. 99 étant également la dernière année où un européen s’imposé au British Open, avec la victoire inespérée de Paul Lawrie.

Et c’est un européen qui s ‘est imposé pour cette édition 2007. Cela c’est joué entre un espagnol et un irlandais. Garcia et Harrington nous ont offert un superbe final. Le bouillant espagnol a occupé la tête du tournoi durant les 4 tours.

Tout c’est joué sur les derniers trous. Après un eagle sur le 15, l’Irlandais prend la tête de l’open (-8) et Garcia reste bloqué à –7 . Reste à jouer le 17 et le 18. Les 2 trous sont côte à côte, Padraig sur le départ du 18 et sergio sur celui du 17, les 2 champions se voient, ou plutôt s’épient. Harrington drive et dévisse à droite. A croire que le fantôme de VDV plane au-dessus de l’Irlandais, balle à l’eau sur le 2ème coup, pour finir par un double bogey.

            Sergio, quant à lui, fait le par sur le 17 et a un putt de 2m sur le 18 pour remporter l’Open. Mais sa balle fait une « virgule » lui laissant un « tap in » pour le bogey. Harrington qui attendait dans la scoring zone repart à l’échauffement pour préparer la mort subite qui s’annonce, alors que le ciel tombe l’Espagnol.

            Le play off se déroule sur les 4 derniers trous. Sur le 15, Harrington prend l’avantage (2 coups) avec un birdie et un bogey pour Sergio. Ils font jeu égal sur le 16 et le 17. Au départ du 18, l’irlandais assure pour gérer son avance et l’Espagnol prend des risques. Garcia réussit le par, mais le bogey  permet à Harrington de triompher.


            Le jeune fils de l’Irlandais court sur le green du 18 pour sauter dans les bras de son victorieux père. C’est le premier majeur pour ce talentueux joueur de 36 ans, qui avec les Casey et les Donald sont les dignes prétendants à la succession du vieillissant Montgomerie.

            A noter que 2 français, Jacquelin et Bourdy, ont passé le cut, à l’inverse de mickelson, pour qui la saison 2007 sera à oublier.

 

Côté français encore, soulignons la belle victoire de Havret à l’Open d’Ecosse et le retour en forme de Levet. Pour conclure, revenons au Master d’Evian, où la plastique des joueuses notamment celle de la gagnante, l’Américaine Nathalie Gulbis, est un ravissement pour les yeux des spectateurs et téléspectateur. Merci canal +, et encore un zéro pointé pour TF1 qui a retransmit une semaine plus tard un médiocre résumé.


Publié dans actualités

Commenter cet article